COVID 19 : ce qui est prévu pour se protéger au lycée

Les élèves du lycée Wittmer ont rencontré René Pernot déporté à Buchenwald

Le Jeudi 16 février 2017, une trentaine d’élèves de 2nde et de 1ère inscrits au Concours National de la Résistance du lycée Julien Wittmer a reçu M. René Pernot.

Le sujet du concours portant sur la « déshumanisation dans l’univers concentrationnaire nazi », le témoignage de M Pernot, arrêté le 16 novembre 1943 alors qu’il n’avait pas encore 16 ans, est lourd de sens.

Fils d’un résistant de Cormatin, arrêté avec son grand-père, emprisonné au fort de Montluc à Lyon puis déporté à Buchenwald, M Pernot a raconté aux lycéens ses conditions de détention et l’enfer de la vie dans les camps nazis. Il a notamment expliqué la dureté du voyage, l’arrivée au camp et son travail dans une carrière ainsi que dans une usine de la Ruhr. Avec simplicité, mais aussi humour, M Pernot évoque ces moments douloureux en répondant aux questions des élèves. Il parle aussi avec émotion de son retour à Cormatin et des retrouvailles avec sa famille après la guerre ainsi que de la nécessité du devoir de mémoire.

La parole des témoins est essentielle pour faire comprendre aux plus jeunes la réalité de cette période sombre et le discours de M Pernot, sobre et poignant, a suscité de nombreuses questions de la part des élèves. Les échanges entre les lycéens et ce témoin de notre Histoire furent enrichissants et marquants pour tous.

Le message de M Pernot est clair : la compréhension du passé est indispensable à la construction des citoyens de demain.

 M Morel et M Romiszvili, professeurs d’Histoire-géographie