COVID 19 : ce qui est prévu pour se protéger au lycée

Les lycéens de Wittmer au Parlement Européen des Jeunes !

Du 19 au 23 mars dernier, une délégation du lycée Julien Wittmer a participé à la 48ème session nationale du Parlement Européen des Jeunes. Initialement prévue à Rodez, celle-ci a pris une forme inédite via internet et les réseaux sociaux pour toujours rechercher les mêmes objectifs : la découverte du fonctionnement de l’UE mais surtout de l’autre, l’échange, la réflexion de groupe et la maîtrise de l’anglais.

Une élève témoigne (Shani Pigeat) :

Le but principal du Parlement Européen des Jeunes (PEJ) est de sensibiliser la jeunesse actuelle sur les buts et les valeurs de l’Union Européenne ainsi que de favoriser leur investissement en politique, un sujet que beaucoup trouvent ennuyeux à notre âge.

Grâce à diverses sessions organisées en France mais aussi à l’étranger, lycéens ou encore étudiants peuvent se mobiliser afin de débattre, d’échanger sur des sujets d’actualité, de société et de trouver des solutions pour améliorer la vie de chacun. Une session se déroule en plusieurs temps et les intervenants (français et étrangers) sont nombreux : Il y a tout d’abord les chairs, ceux qui vont gérer et aiguiller les délégations dans la préparation de résolution. Il y a la média team qui va couvrir l’évènement avec des photos, des vidéos et divers projets. Il y a aussi les orgas, ils s’occupent du bon déroulement d’une session. En raison de la crise sanitaire actuelle, les sessions de cette année ont dû se dérouler à distance alors même si l’ambiance n’était pas la même, les organisateurs des évènements sont parvenus à réaliser un exploit, celui de réunir des centaines de jeunes de pays différents et de les faire débattre et échanger comme s’ils étaient en un même lieu.

Pour nous, La session débuta par une cérémonie d’ouverture où orgas et médiateam se présentèrent puis, nous avons été envoyés dans nos délégations respectives. La première journée fut consacrée à la découverte des prénoms de chacun, ce qui n’est pas chose aisée ! Même à distance, notre chair parvenait à nous faire nous amuser avec différents jeux comme des charades, des cadavres exquis ou encore des pictionary. La journée se déroula dans les rires et les plaisanteries, nous avons créé des liens et cela a facilité les conversations, les débats. Puis, pendant deux jours nous avons préparé des propositions devant répondre à nos thématiques comme par exemple la question des circuits courts entre consommateurs et producteurs afin de réduire l’émission de gaz à effet de serre. Les discussions étaient souvent animées quand les avis divergeaient mais une solution était toujours trouvée. Chacun écoutait l’autre et en confrontant les nouvelles idées, nous avons réussi à avancer, c’est comme cela que tout débat doit se passer, écouter, discuter, concevoir la solution. Durant chaque pause déjeuner, les différents lycées présentaient les projets écologiques qu’ils étaient en train de mettre en place dans leurs établissements respectifs. Que ce soit le recyclage des masques ou encore la mise en place de grands jardins collectifs, les idées étaient diverses mais chacune pour provoquer un changement écologique à notre échelle.

Puis, durant les deux derniers jours, chaque délégation présentait aux autres ses projets, ils étaient examinés puis votés, pour savoir si oui ou non ils étaient acceptés. Durant ces cinq jours, nous avons pu découvrir d’autres élèves engagés de divers lycées et échanger nos points de vue sur un thème omniprésent dans notre société actuelle, le changement climatique. Certes nous n’avons fait que débattre mais c’est bien le fondement de chaque avancée. Etant la génération principalement concernée par ce phénomène catastrophique, c’est donc à nous de chercher des solutions et de nous investir même si, pour l’instant, ce n’est qu’à notre échelle. Un jour, nous serons les principaux acteurs, alors autant nous entrainer des maintenant, c’est ce que le PEJ nous permet, il nous met sur la voie du citoyen actif pour améliorer la société.