Réforme du lycée
Le lycée Julien Wittmer vous informe et vous accompagne...

A la découverte du Moyen-Age réel et imaginaire

Du 8 au 11 avril, des élèves de seconde et première sont allés à la découverte du Moyen-Age réel et imaginaire.

Le Moyen-Age réel

Le périple a commencé par une halte à Souvigny, berceau des Bourbon, qui ont donné à la France des rois depuis Henri IV et dont Felipe VI actuel souverain d'Espagne est un représentant. Ce fut l'occasion de visiter l'église prieurale du village qui témoigne à la fois du style roman et gothique. A Bourges, les élèves ont ensuite fait la connaissance de Jacques Coeur, riche marchand et grand argentier de Charles VII : après avoir été un des hommes les plus puissants du royaume, il va tomber en disgrâce pour avoir voulu illustrer deux siècles avant La Fontaine la fable de "la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf". Bonne leçon à retenir pour cette 1ère journée de découverte : une ambition démesurée mène souvent à sa perte !

Le Moyen-Age imaginaire

Voilà pour le Moyen-Age réel. La suite du voyage a été une immersion dans une Histoire réinventée et fantasmée avec les spectacles proposés dans le parc du Puy du Fou. Pendant deux jours, tout le monde a vibré lors des combats dans une arène romaine, a subi l'invasion des Vikings, a senti le souffle des épées lors du couronnement d'Arthur et de Clovis, a défendu un château avec Jeanne d'Arc, a été invité au bal de la Cour de François 1er avant de chevaucher au côté des mousquetaires, d'embarquer pour le funeste tour du monde de La Pérouse, de mener l'insurrection vendéenne pendant la Révolution et de survivre aux bombardements de la Grande Guerre dans les tranchées boueuses. Le point d'orgue a été atteint avec le spectacle nocturne sur le lac du parc, féérie musicale et visuelle, où les grands airs classiques ont accompagné un véritable ballet et feu d'artifice aquatique.

Nul doute que si cette plongée dans l'Histoire a été instructive, elle aura surtout laissé de beaux souvenirs et l'envie d'y revenir.

Article proposé par Sébastien Descourvières, professeur d'histoire-géographie